Le 15 mars 2020, posons les bases d’un nouveau contrat social local !

A l’image de nombreuses villes du pourtour parisien, Nogent a changé : d’une ville dont on chantait la douceur de vivre et ses bords de Marne, de nombreux Nogentais décrivent aujourd’hui une « ville dortoir ».

Sa transformation contrainte par une pression immobilière forte et les effets de la politique d’aménagement du Grand Paris plonge Nogent dans l’ère de la métropolisation suburbaine.

Notre devoir est de maîtriser ce développement pour favoriser proximité, cadre de vie, familles, économie et emplois, sports et culture ; il s’agit de maintenir les impôts locaux à un niveau supportable.

6 ans : les annonces d’aujourd’hui seront-elles réalisées demain ? Retenons l’essentiel : maire à plein temps, je serai l’obligé de mes 32.000 concitoyens et le dirigeant d’une importante PME locale de 600 agents. Les adjoints au maire seront nos chefs de projets. Le temps du mandat fera émerger les chantiers du futur. A l’installation du nouveau conseil municipal et le choix de son exécutif, des décisions fortes seront prises :

  1. un moratoire sur l’ensemble des permis de construire non exécutés ;
  2. l’ouverture 24/24 d’une annexe de la police municipale dans le quartier des Maréchaux ;
  3. la mise en sécurité des 4 carrefours identifiés comme dangereux ;
  4. un ambitieux programme de réfection des trottoirs ;
  5. la réappropriation des quartiers par les Nogentais : un quartier, un blason, un budget, une salle de rencontres ;
  6. une politique offensive d’embellissement de notre cadre de vie (reprise des alignements d’arbres, nouveau mobilier urbain – les bancs ont disparu -, …) ;
  7. choix d’un prestataire 100% bio pour nos cantines collectives (écoles, maisons de retraite) ;
  8. des mesures immédiates pour nos écoles en prévision d’une prochaine canicule ;
  9. amélioration de la gestion de nos personnels communaux pour un meilleur service au public ;
  10. ouverture en accès libre d’un espace coworking et afterwork ; la création d’une station street workout.

Je vous rendrai compte de notre action le plus rapidement possible.

Puis viendra le temps des projets structurants sur lesquels je m’engage :

  1. un Crédit Municipal dans le quartier du Port – un crédit municipal est un établissement public et solidaire de crédit et d’aide sociale ;
  2. Boulevard de Strasbourg, une Zone d’Aménagement Concertée sera mise en œuvre : elle permettra de définir en concertation les nouveaux équilibres d’aménagement entre habitations, services publics, services économiques (création d’emplois), sports et détente ;
  3. la « centrale de ventilation » de l’A86 (au Port) habillée et transformée en serre exotique ;
  4. la réalisation d’un centre de création et d’essai de réalité virtuelle avec escape games; ce pôle accompagnera Nogent à l’ère des villes communicantes (smart cities) ;
  5. le projet « Cœur de Ville » sera rationnalisé sur sa partie commerçante, il intègrera à l’étage « l’Aire de la culture nogentaise » (conservatoire, auditorium, bibliothèque, musée, archives) et sur son toit un jardin suspendu avec ruchers ;
  6. la Ruche des auto entrepreneurs (boulevard de Strasbourg), sera une première en France ;
  7. le Carré des Coignard retrouvera son histoire : avec Yoyo Maeght, il sera le Musée des Chartes, ouvert sur le parc Dagobert avec un service restauration ;
  8. le centre urbain commerçant fera l’objet d’une rénovation complète ; ses façades remarquables bénéficieront d’un éclairage doux pour leur mise en valeur ; rénové et accueillant, nous y soutiendrons les animations commerciales proposées par nos acteurs économiques locaux ;
  9. le pavillon Baltard retrouvera sa splendeur avec une nouvelle destinée et le choix d’un producteur de spectacles grand public résident (exemple : Philippe Barreau et CityProd) ;
  10. la démocratie locale est un enjeu fort : l’extension de l’hôtel de ville sera programmée, autonome en énergie et aux normes HQE, elle recevra la prochaine salle « 3.0 » du conseil municipal et les services publics de la ville (financement : cessions immobilières) ; chaque conseiller municipal percevra une indemnité ;
  11. un bilan de nos capacités scolaires et de petite enfance nous aidera aux prises de décision ;
  12. un nouveau plan de circulation sera élaboré avec tous les Nogentais : sens de circulation, création d’une ligne tangentielle de transport public – un projet ancien jamais réalisé -, de zones piétonnes et de traversées cyclistes ;
  13. le parc des Carmélites (entre les rues de Plaisance et de Coulmiers) devrait être acquis par la ville, nous y réaliserons une mini-ferme citadine ;
  14. un plan de restauration de la place Leclerc sera soumis à référendum d’initiative locale.

Nous vous associerons à la réalisation de tous ces projets. Attentifs, nous réussirons ensemble.

NOGENT S’EVEILLE est la seule liste conduite par des Républicains (LR) et des Centristes de cœur.

VOTER NOGENT S’EVEILLE, C’EST CHOISIR UN DESTIN DYNAMIQUE, REPUBLICAIN ET SOCIAL.

Pierre Boixareu, candidat
Conseil aux collectivités publiques
Délégué général, administrateur du Collège Européen des Experts en Administration Publique
Administrateur, délégué régional IdF de l’association nationale LES CHIRAQUIENS

(3/8) Z.A.C. STRASBOURG : LA NOUVELLE VITRINE DE NOGENT

(3/8) Z.A.C. STRASBOURG : LA NOUVELLE VITRINE DE NOGENTAncienne N186 (la "petite francilienne" de jadis), le boulevard de Strasbourg fut déclassé en route départementale dès 2005.Il est un axe "structurant" voué à une remodélation (PLU, "Grand Paris"). Première conséquence : il est en voie de sur-densification, avec son lot de déséquilibres qui l'accompagnent (trafic largement amplifié, population résidente accrue, absence de commerces, …) et s'apparente toujours plus à une artère "béton~goudron".Il n'y a qu'une politique municipale volontaire, exigeante et concertée qui peut transformer notre boulevard traversant en nouvelle vitrine nogentaise.Il existe un outil :la future Z.A.C. Strasbourg.1. DéfinitionZone = secteur à délimiterd'Aménagement = la ville fixe les équilibres entre privé et équipements publics (ou participant à la dynamisation du secteur)Concerté = les Nogentais sont associés à la décision2. PrincipeLa ville préempte, emprunte, acquiert, fait aménager, revend, rembourse.La ZAC est portée par une Société d'Economie Mixte qui exerce le droit de préemption au nom et pour le compte de la ville.3. A quoi ça sert ?Elle permet à la ville de reprendre la maîtrise de l'aménagement foncier de son territoire en développant une politique de services adaptés aux circonstances locales (créations de services publics, de zones d'activités économiques, …).NOGENT S’ÉVEILLE plus que tout à la mise en valeur primaire du boulevard de Strasbourg et ses abords :* réfection urgente des trottoirs, mise en sécurité des carrefours/croisements (compétence : le département), alignement respecté des 2 rangées d'arbres, équipement en mobilier urbain (bancs, …), obligation faite aux bailleurs sociaux de rénover les abords de propriétés, … etc., sont des priorités évidentes avec résultats rapides;* une piste cyclable autonome ? le boulevard n'est pas assez large pour l'aménager, en revanche une voie cyclable peut être distinguée par marquages au sol;* verdir le boulevard ? Lançons un concours des façades fleuries (rôle des conseils de quartiers) ! Samedi 22 février : troisième vidéo pour découvrir les projets de réalisations souhaitables et envisagés sur le boulevard. PARTAGEZ !

Publicada por Pierre Boixareu en Jueves, 20 de febrero de 2020

(4/8) STRASBOURG : LES CHANTIERS DE LA RENOVATION

(4/8) STRASBOURG : LES CHANTIERS DE LA RENOVATION(suivront : 5. Plaisance-Mairie / 6. Coeur de ville / 7. Port-Baltard / 8. Leclerc-Viselets)Depuis plusieurs années, le boulevard de Strasbourg est le secteur de développement urbain privilégié de Nogent. Son économie générale peut être harmonieuse. La ZAC Strasbourg (voir la présentation 3/8) est l'outil adéquat.Pour quel contenu ?La zone de revitalisation couvrirait le secteur du 150 (concession Renault, un permis de construire est déjà affiché) au 166 du boulevard (angle rue de Plaisance, il n'y a plus d'occupants), quelques secteurs en direction de la place Leclerc (Bricorama – dont le bail ne serait pas renouvelé fin mars -, Spamelec, …) et certains secteurs adjacents.Le prix du foncier nogentais n'est pas une fatalité. Objectif : conserver la maîtrise des aménagements pour créer une mixité habitation/activités, offrir des services publics et créer une offre environnementale.Des projets seront mis à l'étude, par exemple :* sur le haut de boulevard : halte-garderie, école (privée) maternelle et primaire, nouvelle implantation Brico, Spamelec, remplacement de la station Esso (au rdc d'un immeuble d'habitation) par la Caverne de Nogent, création d'une école de techniciens (supérieurs) de (maintenance) informatique, enfouissement de la station Total (en surface : nouveau parc de jeu, paddle);* vers la place Leclerc : immeuble dédié à la réalité virtuelle et 3D (salles publiques de jeux, bureaux de création, centre d'essai) – en remplacement du Brico actuel; création d'une ruche des autoentrepreneurs (domiciliation professionnelle et hébergement professionnel après accord de l'Administration fiscale; initiative qui serait la 1ère en France);* sur l'ensemble du boulevard : dynamisation commerciale par le service de restauration (brasseries, …), l'installation d'artisans, la création d'une résidence universitaire Erasmus, mise en valeur des belles façades par un éclairage basse tension, …Oui, le boulevard peut être beau et attrayant ! Vous le voulez, nous le pourrons.

Publicada por Pierre Boixareu en Lunes, 24 de febrero de 2020